Recherche dans Radonic

Les émissions de Co2 et le réchauffement planétaire

Tout à déjà été dit sur le problème du "Global Warming" et de l'effet de serre. Et pourtant, le dossier est encore très loin de parvenir à une solution, car il touche à tous les aspects de notre vie: l'économie industrielle, dont tant de gens pensent que nos emplois dépendent; notre teneur de vie, que nous ne souhaitons pas changer; les processus de production et des échanges parmi les économies industrialisées, celles en cours d'industrialisation et celles qui doivent se contenter de l'exploitation des terres et de leurs ressources naturelles car elles sont souvent leur seul bien; les rapport de force entre les nations et leurs alliances politiques et stratégiques; les ambitions personnelles des leaders des états et des patrons des grands groupes financiers. Tous ceci rend le dossier du réchauffement planétaire quasiment inextricable.

Limiter les émissions de Co2

Voici un exemple: les résultats de la limitation de l'émission de Co2 par les pays industriels (les fameux Protocoles de Kyoto) sont très souvent respectés: est-ce donc une bonne nouvelle? Pas du tout: car ce résultat est certainement très largement dû aux mauvaises conditions économiques des marché occidentaux. La chute de la demande qui a suivi la crise économique et la récession, notamment aux USA, a provoqué une forte diminution des productions, dont la maîtrise des émissions de Co2 n'est qu'une issue involontaire. Il faut dire aussi, pour montrer la situation dans sa totalité, que les quotas de Kyoto surprennent par leur frilosité, preuve du manque de volonté réelle de parvenir à une révolution des habitudes; ceci, même de la part des gouvernements, peut-être plus soucieux du niveau de vie de leur électorat plutôt que de l'avenir de la planète qu'ils lègueront à leur petits-enfants.

Les experts du trading de Co2, le procédé par lequel les producteurs de carbone qui ont du mal (de façon parfois chronique) à s'adapter aux quotas de Kyoto peuvent racheter des surplus en finançant des projets des réduction des émissions de carbone (les "clean energy projects"), nous rappellent avec insistance que les termes du Protocole de Kyoto vont expirer en 2012 et qu'il faut assurer la continuité des projets en cours et le démarrage sans encombres de nouveaux projets. Contre les dangers du greenhouse gas (GHG) Radonic appelle à ce que l'héritage de Kyoto soit fluide et efficace, afin d'éviter aux générations futures des changements climatiques aux conséquences imprévisibles.


Parmi nos Sites Sélectionnés

Ministère de l’Ecologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer (MEEDeM)

Pour Sauver la Planète